Circulation de l’Eusko

La monnaie locale du Pays Basque, comme toutes les autres monnaies locales, et une monnaie qui n’est pas faite pour être accumulée ou thésaurisée. Son but est de circuler un maximum ! A la différence d’un euro, qui va rapidement quitter le territoire pour éventuellement finir sur les marchés financiers ou dans un paradis fiscal, l’eusko est une monnaie vertueuse au service de l’économie réelle.

Chaque transaction initie un cercle vertueux qui participe très concrètement à relocaliser les échanges. Pour cela rien de plus simple ! Il suffit bien sûr d’abord d’adhérer à la monnaie locale, puis de prendre l’annuaire des commerçants acceptant l’eusko autour de chez soi ou de son travail (téléchargeables ici), et d’aller à leur rencontre pour les payer en eusko, et lancer ainsi le mouvement de la relocalisation de l’économie !

En effet, les commerçants voyant s’accumuler des eusko dans leur tiroir-caisse ou sur leur compte eusko ont deux solutions : soit ils les réutilisent auprès de fournisseurs acceptant également la monnaie locale, soit ils les reconvertissent en euros… avec une commission de 5% (qui sert à financer la vie associative locale via le don 3% eusko). Résultat : 56% des professionnels du réseau Eusko ont pris au moins un nouveau fournisseur local pour réutiliser leurs eusko. Et 84% n’ont jamais eu à reconvertir le moindre eusko en euros.

Notre monnaie locale crée ainsi du lien entre commerçants, paysans, PME, associations du Pays Basque, développe une économie circulaire locale qui permet de renforcer les entreprises du Pays Basque, donc l’emploi local, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre liées aux transports longue distance.