Ensemble, soutenons l’euskara grâce à l’eusko !

L’euskara est au cœur du projet de l’eusko depuis sa création. En effet, aux côtés de la relocalisation de l’économie pour l’environnement et l’emploi local, la préservation et la diffusion de la langue basque font partie des valeurs fondamentales de l’eusko.

Pour concrétiser cet engagement, chaque professionnel rejoignant le réseau Eusko doit relever deux défis dans les deux ans. L’un concerne l’euskara, avec soit l’accueil des clients en basque (ou, pour les non euskaldun, 20h de cours de basque à usage professionnel), soit la mise en place d’un affichage bilingue.

Depuis 2013, 314 commerçants, chefs d’entreprises et paysans du réseau Eusko, euskaldun ou non, se sont ainsi engagés à traduire leur signalétique en basque ! Des dizaines d’entre eux ont déjà concrétisé cet engagement, et les autres sont en train de le faire.

Concrètement, un chargé de développement d’Euskal Moneta relève sur place le vocabulaire à traduire, puis l’Office Public de la Langue Basque (OPLB – leur site ici) réalise la traduction, et enfin Euskal Moneta accompagne le professionnel dans la mise en place de son affichage en bilingue. Le tout gratuitement, grâce à l’action d’Euskal Moneta et au soutien de l’OPLB.

Pour mettre en avant l’engagement des professionnels de l’Eusko pour l’euskara, nous vous présenterons chaque semaine deux ou trois d’entre eux qui, chacun à leur manière, ont intégré la langue basque dans leur communication.

Pour démarrer cette rubrique : la boulangerie Darrigues (Saint-Pée-sur-Nivelle), Jauregizahar (Sauguis) et Mylène Paillard (qui ouvre un cabinet à Saint Palais, 5 place du foirail).

Site de Mylène Paillard (Saint Palais)

Boulangerie Darrigues (Saint-Pée-sur-Nivelle)

Jauregizahar (Sauguis)

 

 

 

Merci à ces professionnels, et à tous les utilisateurs de l’Eusko qui rendent cette dynamique possible, pour normaliser l’usage de la langue basque !


Parce que l’Eusko a besoin de la cotisation de chacun pour agir, adhérer ou réadhérer pour 2017, en cliquant ici. Milesker !


NB : Pour savoir dans quels commerces parler euskara, regardez sur la vitrine le chiffre apparaissant sur l’autocollant « Ici, nous acceptons l’Eusko ». Le 1, 2 ou 3 signifient :
3. Accueil en basque
2.
Accueil limité en basque (niveau moyen, ou seulement une partie des vendeurs parle  basque)
1. Pas d’accueil en basque

Plantez des pommiers !

Seaska, membre d’Euskal Moneta depuis la première heure, ouvrira en 2017 un nouveau lycée à Bayonne, qui sera le seul lycée d’enseignement en euskara d’Iparralde ! Pour soutenir le projet, vous pouvez acheter un pommier en eusko ! Et aussi participer au bertso afaria jeudi soir à Bayonne !

Les travaux de construction ont commencé en juillet face aux tours Breuer à Bayonne. Une fois le lycée terminé, il restera tout l’équipement à financer. L’équipe pédagogique et administrative du lycée a évalué à 300 000 € le besoin en matériel.
Afin de réunir cette somme, les parents ont imaginé une campagne de vente de pommiers. Le principe est simple : vous achetez un pommier que vous planterez chez vous, ou vous le laissez pour que les parents le plantent dans un verger qu’ils veulent créer en partenariat avec la Ville de Bayonne.
Ils souhaitent qu’au-delà de la campagne qui se finira le 10 juin avec Sagarno eguna, le projet s’inscrive dans la durée. En effet, leur objectif est que cette « pommeraie de l’euskara » soit un vrai verger sous la responsabilité d’un professionnel qui aidera les arbres à donner leurs fruits. Tous les donateurs auront ainsi le plaisir de goûter dans quelques années le fruit de leur investissement en croquant dans une Eri sagarra, Apez sagarra ou Ondo motxa.

Comment participer ?
Un pommier coûte 30 eusko minimum, et le choix est laissé à chacun de l’acheter 50, 100 eusko ou plus.
Dès aujourd’hui la vente Lire la suite

Nouveau bureau de change à Saint Esprit : la fromagerie Assimans !

L’évènement valait bien une soirée inaugurale qui s’est déroulée jeudi dernier. Une vingtaine d’utilisateurs eusko du quartier y ont participé et dégusté les plateaux de fromage et de charcuterie préparés par notre nouveau bureau de change et la boucherie Bidegain.

Grâce à ce nouveau bureau de change, les utilisateurs eusko n’auront plus à traverser le pont pour faire leurs changes d’euros en eusko!

L’ouverture du bureau de change s’inscrit dans l’action de développement de la monnaie eusko qu’a entamée Euskal Moneta dans le quartier Saint Esprit. Avec Kévin Domec de la Fromagerie Assimans, le réseau eusko à Saint Esprit compte une vingtaine commerçants et associations de proximité.

Pour favoriser ce développement, adhérez dès à présent ici ou dans votre nouveau bureau de change !
Et surtout, faites vivre cette monnaie en l’utilisant dans vos commerces de proximité qui s’engagent semaine après semaine pour la relocalisation de l’économie, pour la promotion de l’euskara, pour l’environnement, et pour des pratiques plus sociales et plus solidaires.

Liste des Bureaux de Change Eusko ici.

L’eusko au marché de Noël équitable et solidaire de Bayonne

affiche-corrigeeRetrouvez nous le samedi 17 décembre et le dimanche 18 décembre rue Pelletier, pour le marché de Noël équitable et solidaire de Bayonne. Ce marché alternatif met en avant les paysans, les artisans et les créateurs de tout le Pays Basque.

En cette période de recherche active de cadeau qui coïncide souvent avec une période de surconsommation, il permet de montrer une conception de Noël plus éthique, plus solidaire et plus écologique !
À cette occasion, sur notre stand, vous pourrez réadhérer à l’eusko pour l’année 2017 et préparer également l’ouverture de votre compte en ligne en vue du lancement de l’eusko numérique.

Alors rendez-vous ce week-end à Bayonne, rue Pelletier !